La COP 21, enfin vers un avenir durable ?

La 21e Conférence des Parties, dite COP 21, s’est tenue à Paris, entre le 30 novembre et le 11 décembre, 195 pays.

Cette conférence sur les changements climatiques était une échéance cruciale car elle vise à sceller un nouvel accord international sur le climat, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C.

Si il n’est plus à prouver que l’activité humaine génère une disparition de la couche d’ozone et que les catastrophes climatiques se multiplient entraînant d’innombrables victimes, réfugiés ou dégâts matériels, la tâche reste encore considérable pour arriver à un accord universel.

Les négociations se sont concentrées sur les efforts à faire en terme de baisse des émissions de gaz à effet de serre, afin donc de contenir le réchauffement global à 2°C.

L’exercice était d’autant plus difficile que chaque pays n’est pas égal devant les problématiques rencontrées. En effet, pour certains pays d’Afrique ce réchauffement équivaut à presque 5°C, asséchant ainsi les rares sources d’eau disponibles et obligeant des populations entières à quitter leurs régions.

Autre objectif essentiel : la mobilisation de 100 milliards de dollars par an par les pays développés, pour permettre aux pays en développement de lutter contre le dérèglement climatique tout en favorisant l’activité économique. L’idée est de mettre en place cet accord d’ici 2020 de façon ferme afin d’ arriver à une transformation efficace sur le long terme.

0 Partager
Article précédent

VITE ! UNE PALETTE !

Article suivant

COLLABORATION FESTIVE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *