Femme de Pouvoir : Virginie Morgon

Virginie Morgon est, directeur général et membre du Directoire d’Eurazeo, une société d’investissement qui apporte sa participation et son expertise, a plus d’une vingtaine de marques comme Moncler, Accor, Desigual ou encore Dessange.

Elle supervise avec une autre femme de pouvoir Evelyne Sevin, du cabinet de recrutement Egon Zehnder, l’initiative Rising Talents qui met chaque année à l’honneur des jeunes femmes brillantes avec un haut potentiel, au Women’s Forum à Deauville. Rencontre avec Virginie Morgon, une surdouée du business qui cherche à aider ses consoeurs à avancer.

Pourquoi avez-vous souhaité participer à la création de «Rising Talents» ?

Les femmes mettent trop de temps à réaliser que les réseaux sont essentiels pour accélérer leur carrière, elles sont dans l’urgence de faire et de rentrer à la maison. Ce n’est que trop tard qu’elles se rendent compte à quel point les réseaux, et notamment les réseaux masculins sont puissants. Ce qu’on a voulu faire c’est qu’elles puissent partager leurs expériences et leur offrir un véritable vecteur de confiance en soi.

Quel est le profil des femmes sélectionnées par «Rising Talents» ?

Ce sont des femmes qui ont toute une double casquette entre le niveau de compétence qu’elles ont atteint dans leur secteur, et une fonction avec un enjeu plus social et responsable. Elles ont toutes moins de 40 ans au moment de la sélection. Elles proviennent d’univers différents, et c’est ce mélange qui est intéressant. La sélection se fait sur les cinq continents et regroupe des domaines comme le business, la science, la politique, la finance, l’éducation, les médias ou encore les ONG. Nous les rencontrons, prenons énormément de références, comme si il s’agissait de les embaucher.

Comment fonctionne ce réseau aujourd’hui ?

Avec près d’une vingtaine de femmes sélectionnées chaque année parmi des centaines de candidates, Rising Talents comptent désormais 150 de ces femmes hyper-talentueuses, réparties dans de nombreux pays. Nous organisons régulièrement des événements pour qu’elles se retrouvent aussi bien à Londres, à Paris, à Hong Kong ou à New York. Nous avons par exemple fait la visite des ateliers Van Cleef & Arpels car Chloé Jay, la directrice générale est une de nos Rising Talents. Des personnalités de divers horizons y participent pour ouvrir de nouveau les connexions. C’est le cas par exemple d’Anna Neistat, une fille exceptionnelle, membre de notre réseau, qui dirige la recherche chez Amnesty International et que j’avais rencontrée lorsqu’elle était chez Human Right Watch.

A lire Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *