Orange Day, c’est la journée organisée pour lutter contre les violences faites aux femmes.

L’événement a était lancé par l’ONU en 1991, cette initiative permet d’engager des actions de sensibilisation et de mobilisation. :

Le féminicide est le terme désignant les violences faites aux femmes ou aux filles en raison de leur leur identité de genre.  

Le Féminicide en quelques chiffres :

Selon plusieurs études menées dans le monde, 35 % des femmes ont subi des violences physiques et/ou sexuelles dans le monde, environ 7 femmes sur 10 ont été victimes de ces violences par leur partenaire.

Le Féminicide, c’est chaque jour en moyenne 137 femmes tuées par un proche, moins de 40 % des femmes victimes de violences demandent de l’aide et moins de 10 % font appel à la police pour demander de l’aide.                                                           

En France, on constate une augmentation de 47 % des décès liés aux violences conjugales.

Elles surviennent au sein de couples mariés, 83 % des victimes sont des femmes.

Le terme « Féminicide » dans le monde

Plusieurs pays ont est déjà inscrit la notion de féminicide dans leur système juridique. La première reconnaissance s’est faite en Amérique Latine. Aujourd’hui, 18 États reconnaissent ce terme. Parmi eux, le Brésil, le Costa Rica, le Chili, le Guatemala, le Mexique et la Colombie. En Europe, le terme est apparu dans la loi italienne en 2013.

C’est pour cela que L’ONU Femmes France profite de cet événement pour sensibiliser et inviter le plus grand monde pour faire reconnaître le féminicide dans le droit français.

Pour montrer votre engagement, vous pouvez partager des publications mentionnant le hashtag #LeFéminicideDansLaloi.
L’objectif est de permettre aux victimes de violences conjugales d’être d’avantage entendu face à la justice.

L’Onu Femmes souhaite également inviter les médias et les journalistes à se rallier à cette cause.  

Une solution pour identifier ces violences

Face à l’échec de la prévention et du traitement des féminicides, L’ONU Femmes a créé une coalition d’associations pour aller plus loin et pour demander la reconnaissance spécifique du féminicide dans le droit pénal français.

Selon L’ONU Femmes, cette mesure est nécessaire pour mieux identifier ce phénomène et pouvoir y consacrer les moyens et les ressources nécessaires. C’est une étape essentielle pour faire avancer la cause des femmes et en finir avec ces meurtres sexistes.

Selon la direction de l’ONU Femmes France, nommer le féminicide permet de mieux  l’identifier,

Simone de Beauvoir disait : « Nommer c’est dévoiler, et dévoiler c’est déjà agir ».

Pour en savoir plus rendez- vous sur https://www.onufemmes.fr/

0 Partager
Article précédent

Grande Cause #ActionEnvironnement

Article suivant

Le Women’s Forum à Paris du 20 au 22 novembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *