CATHERINE MADAR, Vice-présidente de Sauveteurs Sans Frontières


Catherine Madar est vice-présidente de l’association Sauveteurs Sans frontières. Rencontre avec une femme d’une rare élégance qui a su mettre au cœur de son existence glamour, la générosité et le partage.

Catherine Madar est styliste de formation, elle a travaillé chez Cerutti pendant cinq ans en tant qu’assistante de Cerutti lui-même. Elle a également travaillé chez Sonia Rykiel pendant dix ans. Après avoir vécu aux États-Unis, elle développe en rentrant en France, la marque de son amie Diane Von Furstenberg. Mère de quatre filles, elle décide d’adopter il y a quelques années un garçon venu d’Éthiopie. Cette générosité et cette sensibilité à l’égard d’autrui, Catherine et son mari l’ont gardé dans leur mécénat actuel, envers l’Éthiopie. Ils ont construit un collège sur place qui porte le nom de leur fils : Awassa.

Lorsque son amie Katia Toledano lui a parlé de son engagement auprès de Sauveteurs sans Frontières, c’est tout naturellement qu’elle a rejoint Arié Levy et ses équipes dans leur formidable travail de sauvetage au quotidien.

L’objectif de l’association est de réduire le temps d’arrivé des secours pour sauver plus de vies. Les secouristes de SSF ont mené de nombreuses missions d’urgence suite à des catastrophes naturelles ou à des conflits notamment: au Sri Lanka, en Haïti, aux Philippines, au Népal, en Israël et dans les territoires palestiniens, ou encore en Jordanie. Sur place, ils créent des antennes locales qui permettent de former des jeunes secouristes et des actions d’aide médicale. Les secouristes sont équipés d’un kit de survie et arrivent dans de nombreuses situations avant même les secours de l’État. Aujourd’hui, suite à la multiplications d’ attentats en France, l’association a décidé de lancer une application où chacun peut s’inscrire, soit en tant que secouriste, soit en tant que potentiel victime ou témoin d’une situation d’urgence nécessitant l’intervention d’un secouriste.

Le rôle de Catherine Madar auprès de SSF est de sensibiliser un maximum de personnes à l’existence de l’organisation, et de contribuer à lever des fonds auprès du public pour pouvoir mettre en place des actions innovantes, comme l’entraînement de secouristes sur des mannequins artificiels futuristes, simulant des pathologies réelles.

Cynthia Illouz

Pour connaitre et soutenir les actions de SSF:
www.sauveteurs.org

A lire Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *