DESIGN FOR PEACE

Une collaboration entre artisans africains et designers parisiens mêle solidarité avec savoir-faire et offre un résultat unique : une collection capsule multiculturelle pleine de créativité.

 

UN PROJET, DEUX PAYS

 

60 millions de personnes ont été recensées dans le monde comme étant réfugiés ou déplacés. C’est devant ce nombre déconcertant que l’association Afrika Tiss, en collaboration avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), a lancé le projet DESIGN FOR PEACE. Son objectif est de promouvoir l’artisanat Burkinabé en impliquant des réfugiés dans le processus de production.

 

UNE SOLIDARITÉ NOUVELLE

 

Un programme de formation a donc été mis en place pour mieux favoriser l’insertion socioéconomique de ces réfugiés au Burkina Faso en valorisant leur savoir-faire. Ainsi 17 artisans réfugiés Touaregs ont été sélectionnés pour échanger, dans une résidence artistique à Ouagadougou, avec 6 designers parisiens, sélectionnés eux-aussi dans de grandes écoles d’art appliqué parisiennes. Ces futurs apprentis sont destinés à devenir formateurs et transmettre ainsi à d’autres artisans réfugiés les multiples techniques acquises. Au total DESIGN FOR PEACE compte impliquer plus de 200 artisans réfugiés afin de permettre à l’artisanat local Burkinabé d’accéder à des marchés plus haut-de-gamme à l’échelle locale, sous régionale, voire internationale.

 

PLUSIEURS LIEUX D’EXPOSITIONS

 

Le fruit de leur travail est présenté dans les deux pays concernés, à la fois au Burkina Faso et en France. La collection Transhumance, issue de cette collaboration qui a pris place dans la résidence artistique courant mars-avril 2016, est exposée à la Galerie MADE IN TOWN, dans le 3e arrondissement parisien jusqu’au 23 juillet 2016. En parallèle, une exposition, du même nom, est aussi proposée à l’Institut français de Ouagadougou.

 

UN PROJET D’AVENIR

 

DESIGN FOR PEACE est le témoin que l’artisanat peut-être un levier de développement économique pour des populations fragilisées. Il construit aussi des passerelles entre des peuples aux histoires différentes, mais ayant une passion commune pour la création. L’envie de créer, de faire quelque chose de ses mains, de donner vie ensemble à une idée issue d’échanges et de conseils. C’est tout l’objet de ce projet où l’humain en est au cœur. De plus comme l’explique très bien la fondatrice d’Afrika Tiss, Mariette Chapel, «cette première édition de DESIGN FOR PEACE, ancrée entre Paris et Ouagadougou, est pensée comme un projet pilote qui pourrait, après validation, être essaimé ailleurs dans le monde, dans d’autres régions confrontées à un afflux important de réfugiés sans perspective de retour immédiat dans leurs pays d’origine. »

A lire Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *