SU-MEI THOMPSON, Présidente de l’ONG Women’s Foundation Limited

Nous avons demandé à trois personnalités présentes au Women’s Forum 2016 quelles approches elles avaient du pouvoir.

SU MEI THOMPSON, Présidente de l’ONG Women’s Foundation Limited

Quelles mesures pourraient aider les femmes, premières à être touchées par la pauvreté ?

Plus qu’une simple assistance, nous devons soutenir les femmes à devenir économiquement plus autonomes, que ce soit en leur permettant de démarrer leur propre entreprise ou en les aidant à trouver un emploi. En même temps, nous savons que beaucoup de femmes sont vulnérables parce qu’elles travaillent dans le secteur informel des services et qu’elles ne disposent pas des mêmes avantages ou protections. Les gouvernements doivent poser un regard beaucoup plus fort sur leurs situations et doivent garantir des niveaux de salaires minima adéquats, pour que les employeurs ne puissent pas adopter des comportements basés sur l’exploitation.

Comment les femmes en politique peuvent-elles changer la situation des femmes dans le besoin ?

Les recherches montrent que les femmes dans les assemblées accordent plus d’attention aux questions sociales et familiales importantes comme l’éducation et l’aide sociale. Plus de femmes en politique signifierait assez simplement que ces problématiques obtiendraient une attention plus accrue et que davantage de ressources financières leur seraient consacrées.

A lire Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *