Le mécénat à l’heure digitale

L’univers de la philanthropie n’a pas échappé au virage numérique, sites internet, réseaux sociaux, les associations caritatives tirent de plus en plus parti de ces nouvelles technologies pour booster l’impact de leurs actions et modifier leurs habitudes de fundraising.

VIRALITE ET PERSONNALITES

Aout 2014, l’association américaine ALS lance le ICE BUCKET CHALLENGE un défi vidéo consistant à se faire renverser un seau d’eau glacé sur la tête puis à désigner des personnes à faire de même. Succès phénoménal, le challenge fait le tour du monde et des stars comme Leonardo Di caprio, …jouent le jeu pour la bonne cause. Résultat : chaque participant fait un don en faveur de la lutte contre la Maladie de Charcot … Au total, 100 millions de dollars sont récoltés, un énorme boost pour l’association qui a pu grâce à cette somme découvrir un nouveau gène lié à la maladie.

PROLIFERATION DES PLATEFORMES ET DES APPLICATIONS PARTICIPATIVES

De nouveaux moyens de financement voient le jour comme Babeldoor ou Alvarum. Leur objectif ? Industrialiser la collecte de dons via les sites et les smartphones. Chaque utilisateur explique son projet, invite ses amis et peut donner à son tour à d’autres associations. Une nouvelle communauté de solidarité en ligne qui renforce le lien social. Des associations comme Plan International, Solidarité International, les associations Grégory Lemarchal ou les Petits Princes ont déjà adopté ces nouveaux outils.
Le Programme Alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a même mis en place une application du nom de ShareTheMeal ( Partagez le repas). L’initiative propose en un clic de donner 40 centimes d’euros pour nourrir un enfant pendant une journée. Chaque jour, l’application affiche les lieux où sont distribués les repas fournis grâce aux contributions volontaires.
Autre moyen de participer numériquement, l’idée de Goodeed apparaît des plus disruptives. Leur application permet de donner sans dépenser d’argent. Il suffit pour cela à chaque visiteur de choisir l’ONG ou l’association qui en bénéficiera, puis de regarder une courte publicité avant de reconfirmer le destinataire du don. Simple et efficace, l’entreprise reverse 80% de ses revenus à des ONG participantes comme l’Unicef, WeForest ou encore Vision du Monde.

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION AUX GRANDES CAUSES

L’Ong CARE en Norvège s’attaque au sexisme ordinaire, avec une vidéo poignante, #DearDaddy. On y entend une petite fille, pas encore née, parler à son futur papa, lui expliquant les nombreuses attaques sexistes qu’elle va vivre tout au long de sa vie. D’une voix douce et calme elle demande à son futur papa de ne pas rire des blagues misogynes si anodines soient-elles mais plutôt de les dénoncer. Un sujet choc qui a fait plus de 12 millions de vues sur la toile.
Autre sujet en Juillet 2016, la populaire chanson des Spice Girls, Wannabe, fêtait ses 20 ans. Pour l’occasion, l’association The Global Goals a demandé au réalisateur Richard Curtis, réalisateur de Love Actually et de Quatre Mariages et un enterrement, de parodier ce titre pour défendre le droit des femmes. Dans le clip, les messages sont clairement évoqués, fin des violences contre les femmes, éducation pour toutes ou salaires identiques aux hommes. Le hashtag associé: #WhatIReallyWant a littéralement fait le buzz.

FORMATION MEDICALE OU SOCIALE A DISTANCE

Au cœur d’une petite révolution digitale, la première ONG de santé publique en Afrique, l’AMREF a initié un programme de e-santé, CELLAL E KISAL, en partenariat avec Handicap international. L’objectif est d’améliorer l’accès aux soins de santé maternelle et infantile, en Afrique Subsaharienne, grâce à l’utilisation d’une plateforme de formation à distance des sages-femmes et des infirmiers, PRECIS, et grâce une valise de télémédecine déployée au niveau des centres et postes de santé. Une révolution majeure pour des patients parfois issus de communautés isolées géographiquement qui sont alors suivis avec des dossiers médicaux numériques et réalisent des téléconsultations.

Share The Meal

DES PROJETS POETIQUES INSPIRANTS

L’artiste contemporain JR travaille depuis maintenant plus de 10 ans sur un projet participatif à dimension mondial : Inside Out. L’artiste reçoit des portraits d’anonymes qui en ajoutant une brève phrase explique quelle cause est défendue. L’artiste transforme ces messages en œuvres d’art géantes et les expose dans des lieux publics. Le projet Inside Out a voyagé dans de nombreux pays mais aussi sur les réseaux sociaux et inspire de nombreuses personnes sur des thématiques comme l’espoir, la diversité, ou encore le changement climatique.

A lire Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *