HeForShe Arts Week avec CHARI-T Magazine

CHARI-T Magazine et la première édition parisienne de la « HeForShe Arts Week » organisée par l’ONU Femmes.

Lancée il y a un an, la HeForShe Arts Week avait été un franc succès à New York. Cette année, l’ONU Femmes a décliné cette belle initiative dans d’autres capitales, dont Londres, Paris, Bangkok ou Panama. L’initiative a pour ambition de changer les mentalités en proposant une dimension culturelle où le genre devient enfin égalitaire.

Placée sous le thème « Les Arts pour l’égalité », cette semaine culturelle, inédite à Paris, a rassemblé des manifestations cinématographiques, musicales, théâtrale etc. La création artistique s’est révèlée ainsi être un moyen de déconstruire les stéréotypes. Pour ouvrir les débats, des tables rondes ont été organisées à l’Unesco autour de la place des femmes dans la culture.
HeForShe est un mouvement de solidarité qui rassemble désormais des hommes de tous horizons. Des politiques, des entrepreneurs, des acteurs ou des chefs d’entreprise manifestent ainsi leur soutien en faveur de l’égalité des sexes.

Miren Bengoa, présidente du comité ONU Femmes en France est convaincue « que l’Art peut modifier les comportements, les normes et les perceptions en faisant bouger les mentalités.»

Au programme, le film « je danserai si je veux » en présence de la réalisatrice palestinienne Maysaloun Hamoud, des trois comédiennes et du producteur israëlien Shlomi Elkabetz. Au centre Georges Pompidou,  « Aware, Archives of Women Artists, Research & Exhibitions » des œuvres méconnues d’artistes femmes des XIXe, XXe et XXIe siècles.

La HeForShe Arts Week s’est achevée par un dîner de clôture à l’Orangerie de BNP Paribas. CHARI-T Magazine a eu le plaisir de s’associer à ce gala d’exception.

Pour connaître en détail les actions de l’ONU Femmes en France et faire un don:
http://www.onufemmes.fr

A lire Aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *