Moussa Camara : propulser les talents

« Les Déterminés » est une association à but non lucratif, dont la mission principale est de favoriser le développement de l’entrepreneuriat en banlieue et dans les milieux ruraux, en aidant des jeunes à créer leur entreprise.

Nous avons rencontré son fondateur, Moussa Camara, afin de mieux comprendre son parcours.

Comment est né votre engagement philanthropique ?

J’ai rencontré le fondateur américain d’une ONG, Tian Yang, qui était venu donner une conférence à Cergy Pontoise. Nous avions discuté de son parcours, notamment de la création de son ONG aux Etats-Unis qui lui avait permis de développer un grand réseau, en formant les jeunes aux questions du leadership. Il m’a alors proposé de l’accompagner à Washington pour faire un stage dans sa fondation. J’ai eu l’opportunité de me rendre au Capitole, à la Maison Blanche, au Consul de France… Cela a été une rencontre très riche et formatrice. Avec la fondation, j’ai pu découvrir le système américain. Contrairement à la France, les Américains ne percevaient aucune aide de l’Etat et les entreprises réinvestissaient l’argent collecté dans la journée en s’impliquant dans des causes philanthropiques le soir, dans des quartiers défavorisés. En France, il était moins fréquent de cumuler ces deux activités, ce qui était dommage à mon sens. Cela a été un véritable déclic car, grâce à l’entrepreneuriat, j’ai pu m’investir et m’engager puisque je n’étais plus dans les besoins primaires que j’avais dans mon quartier à Cergy Pontoise. Ce voyage a donc réveillé en moi l’envie d’agir différemment, en ce qui concerne le développement économique de nos territoires et de nos quartiers. 

Quelle est l’origine des Déterminés ?

D’abord, j’avais créé une première association, « Agir Pour Réussir ». C’est une association basée à Cergy Pontoise qui existe depuis 12 ans, dans laquelle je suis toujours investi. Il s’agit ici de thématiques liées à la réussite éducative, au lien social, à la citoyenneté, mais aussi de problèmes rencontrés par les habitants comme le logement, l’insertion professionnelle, où l’on va accompagner ces personnes.

Ensuite, en 2015, j’ai fondé l’association « Les Déterminés » pour soutenir des jeunes entrepreneurs, en leur proposant une formation pour leur permettre de mener à bien leur projet de création d’entreprise. J’ai grandi à Cergy Pontoise et n’avais pas de modèle ni dans ma famille, ni dans mon entourage. J’ai donc appris tout seul et ai commencé à recruter des salariés alors que j’avais seulement 22 ans. En parallèle, je me suis engagé sur le plan associatif, car selon moi, lorsque l’on est jeune, c’est le moment idéal pour s’impliquer dans des causes philanthropiques. En combinant les deux expériences au même moment, cela m’a permis de trouver un certain équilibre, de m’épanouir en m’investissant davantage pour les autres. Dans la ville où j’ai grandi, il y a ceux qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas forcément. Et lorsque l’on réussit dans la vie, on a envie de contribuer à la réussite des autres, de ceux qui ont plus de difficulté à s’en sortir.

Quels sont les freins pour de jeunes entrepreneurs issus des quartiers ?

Dans les quartiers, en général, le taux de chômage s’élève à plus de 40%. Les personnes diplômées ont des difficultés à trouver du travail car elles ne viennent pas du bon quartier et n’ont pas le réseau recommandé.
L’engagement auprès de ces jeunes est donc important si l’on veut contribuer à la réussite sociale des territoires et des quartiers. C’est pour cette raison que je m’occupe du développement économique de ces projets d’entreprise depuis 2014.

Quels sont vos partenaires actuels ?

Jusqu’à l’année dernière, nos équipes reposaient uniquement sur du bénévolat. Depuis, nous avons grandi et avons de plus en plus de partenaires institutionnels et privés : des entreprises comme Mazars (un cabinet d’audit et de conseil, NDRL), des entrepreneurs emblématiques comme Thierry Marx ou Ludovic Le Moan, PDG de Sigfox (un opérateur de télécommunications, NDRL) ainsi que des fédérations d’entreprises, qui soutiennent l’action des Déterminés et nous mettent des collaborateurs à disposition. Le secteur public nous soutient également comme Bpifrance, ainsi que des réseaux tels le Medef, qui mettent des salles et des experts à notre disposition. Tous ces partenaires nous permettent de nous accompagner sur le plan humain, financier ou en compétences. Les collectivités territoriales jouent aussi un rôle majeur pour déployer le projet sur l’agglomération par exemple.

Quelles sont vos ambitions pour les prochaines années ?

Nous aidons environ 150 personnes et avons pu lancer 10 promotions de 15 personnes originaires des quartiers. Ces formations ont une durée moyenne de 6 mois. Dans les 5 prochaines années, nous avons pour ambition de former plus de 1000 personnes et d’être dans tous les territoires ainsi que dans toutes les grandes villes françaises. Nous voulons aussi créer des modèles de réussite avec des entrepreneurs des Déterminés, qui auront suivi une formation avec nous. Ces derniers ont déjà la possibilité d’intégrer notre club d’anciens Déterminés.

Pour en savoir plus :
http://www.lesdetermines.fr/
http://www.agpr-cergy.fr/

0 Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *