Coronavirus : « C’est qui le patron ?! » va reverser ses revenus supplémentaires

Les revenus supplémentaires de la marque des consommateurs « C’est qui le patron ?! » liés aux achats pendant le coronavirus, seront reversés aux commerçants et aux soignants. Le fondateur Nicolas Chabane invite les grands groupes à le rejoindre dans cet élan.

Cela fait maintenant plus de 3 semaines que les mesures de confinement ont été prises par le gouvernement. Dans ce contexte de crise sanitaire, la célèbre marque des consommateurs « C’est qui le patron ?! » a donc pris la décision, lors d’un vote, de partager les revenus avec ceux qui en avaient besoin.

En effet, la marque de produits alimentaires créée par les consommateurs partagera les revenus exceptionnels liés aux achats massifs de la population lors de la crise du COVID-19. Son créateur, Nicolas Chabane, invite les grands de l’industrie agro-alimentaire à en faire autant. Il explique : « Le coronavirus a eu un effet phénoménal sur nos ventes ». La marque enregistre des chiffres records avec +380% pour les pâtes, +70% pour les œufs ou encore +40% pour le lait.

Concrètement, la marque a réalisé un « fonds de soutien des consommateurs et des citoyens » grâce aux gains supplémentaires liés à l’épidémie. Le fonds de soutien a été lancé avec un montant de départ de 100 000€, ce qui correspondait à leurs ventes additionnelles en un mois. « Et nous atteindrons probablement 200 000 € en un mois et demi », espère Nicolas Chabane.

Ce fonds de soutien a donc été créé dans le but d’aider les petits commerçants et indépendants à traverser la crise du coronavirus et d’aider également les infirmières qui n’ont pas pu voir leurs proches pendant l’épidémie à « prendre une semaine de repos avec sa famille dans un hôtel ». Les aides seront distribuées avec l’aide de plusieurs fondations comme Epic, Miimosa ou encore « Bouge ton coq » avec qui la marque est entrée en partenariat pour l’occasion.

Le dirigeant de « C’est qui le patron ?! » encourage donc les grands groupes, qui ont dû faire énormément de chiffre d’affaires ces derniers temps, à venir les rejoindre. « Il suffirait de trois ou quatre grandes entreprises pour que cela fasse boule de neige » explique Nicolas Chabane, avant d’indiquer qu’à eux seuls, ils avaient reversé 200 000 € en un mois et demi. « Imaginez ce que ça pourrait donner si tout le monde s’y mettait ! »

0 Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *