Chloroquine: Raoult n’attend pas et généralise son traitement à Marseille

Dans un communiqué du 22 mars de l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection qu’il dirige, le professeur Didier Raoult persiste et signe. Avec les six professeurs de son service, ils ont décidé de pratiquer le test de diagnostic au coronavirus pour toute personne fébrile et de les soigner avec cette molécule.

Toutes les personnes qui seront diagnostiquées positives au Covid-19 recevront le fameux traitement de chloroquine, associé à un antibiotique. Cette molécule est utilisée depuis de nombreuses années pour lutter contre le paludisme et fait baisser considérablement la charge virale selon l’équipe du professeur Raoult.

Sa décision même si elle n’est pas encore prise par de nombreux CHU en France, est tout à fait légale puisqu’un médecin se doit de soigner ses patients avec les meilleurs traitements possibles.

Les professeurs soulignent bien qu’ils respectent ainsi leur serment d’Hippocrate et leur devoir de médecin, en offrant la meilleure prise en charge possible et disponible à ce jour dans le traitement de la maladie.

Critiqué par un certain nombre de confrères qui jugent trop rapides les conclusions du professeur Raoult, notamment en raison de la faiblesse du nombre d’essais effectués, de nombreux hôpitaux étrangers ont déjà contacté le professeur Raoult pour connaître le traitement qu’il prodigue à ses patients et décidé de l’administrer sans attendre les conclusions d’autres études à venir. Le détail du traitement et la posologie sont indiqués sur son fil Twitter @IHU_Marseille.

A ce jour, l’OMS a condamné l’utilisation de la chloroquine et le gouvernement français a autorisé son utilisation uniquement en milieu hospitalier et sous décision collégiale des médecins pour les cas graves, en attendant les résultats des études sur un plus large public.

0 Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *